A la découverte du Pays Basque

Les fêtes de BAYONNE

Qui n’a pas « fait » les fêtes de BAYONNE ne peut vraiment connaître les Bayonnais ; ces cinq jours de liesse sont les réjouissances les plus attendues de l’année ! Détrônées les fêtes carillonnées, voici venir le temps où le Roi Léon renaît, flanqué de sa propre cuvée !

Le premier mercredi soir du mois d’août à 22 heures, vous serez sur la place de la Mairie pour une « mascleta » (concert de pétards géants !) et quand le Roi Léon apparaîtra au balcon, un tonnerre de bruits, de musique, de cris, surgira ; il vous entraînera ensuite dans une cavalcade tonitruante de grosses têtes grimaçantes et vous n’aurez qu’à vous plonger dans toute cette allégresse ! Dans la chaleur de la nuit, buvettes, restaurants, cafés, petites échoppes pour grandes faims, sans oublier peñas qui n’existent qu’à BAYONNE : ce sont des clubs associatifs qui disposent de locaux ouverts lors des fêtes pour recevoir tous leurs amis.

Bien sûr, la fête consiste à rester éveillé le plus possible pour profiter pleinement des courses de vaches à Saint-André, du corso lumineux, de la corrida du dimanche et de cette extraordinaire ambiance, joyeuse, ouverte, conviviale qu’animent les bandas (orchestres populaires) et les nombreux « festayres » (artisans de la fête), dont la joie se propage des uns aux autres dans un grand éclat de vivre !

Créées en 1932, les fêtes de BAYONNE telles que nous les connaissons aujourd’hui (jadis, il y en eut bien d’autres !), attirent un bon nombre de visiteurs chaque année plus important et l’on vient de très loin pour les célébrer. Se mêler à cette euphorie est un plaisir partagé sans distinction : les familles se retrouvent, les étrangers découvrent le sens du contact et de la bonne humeur et quand arrive la dernière nuit, avant de se séparer on entonne la comptine de l’au revoir : « Pobre de mi » en castillan, car c’est à Pampelune que la jeunesse dorée des années trente trouve son inspiration pour créer les fêtes de BAYONNE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *